Coronavirus : tout savoir sur les masques de protection

La maladie du coronavirus a bouleversé le mode de vie de nombreuses personnes à travers le monde. En effet, pour des mesures de sécurité, il est important de respecter une certaine distance entre deux personnes, mais aussi de porter un masque. Faisons un petit zoom sur ces masques de protection contre le coronavirus.

Les masques en tissu

Au nombre des mesures instaurées pour combattre le coronavirus, le port de masque de protection fait partie des plus appliquées. Du coup, un grand nombre de fabricants, à l’instar de ruko-plus, se sont lancé dans ce domaine pour proposer des masques de protection de qualité aux populations.

En effet les masques en tissu, encore appelés masques « grand public » sont fabriqués en tissu comme leur nom l’indique. Ce type de masque a pour objectif de protéger les individus les uns des autres au cours de leurs déplacements, tout en leur permettant de respirer librement. Ils sont conçus et testés pour garantir leur fiabilité, ce qui les rend efficaces contre les différentes variantes du coronavirus. Par ailleurs, certains modèles sont personnalisables et peuvent être lavés jusqu’à 50 fois.

Les masques de type FFP

Les masques de type FFP sont des masques de protection contre le coronavirus, qui se démarquent des autres modèles de par leurs performances accrues. En effet, ce type de masque offre une protection respectant la norme NF EN 149 : 1. Du coup, son porteur bénéficie d’une protection presque complète contre les inhalations de gouttelettes et de particules en suspension dans l’air pouvant le contaminer.

En dépit de cela, il est aussi facile à porter que le masque en tissu. Par contre, plusieurs utilisateurs de masques FFP soulignent moins de confort thermique en plus d’une résistance à la respiration. Il faut aussi noter que ce type de masque est jetable.

Les masques chirurgicaux

Il s’agit ici de masques destinées aux professionnels de la santé. Les masques chirurgicaux sont donc à usage médical, et permettent d’éviter la projection de gouttelettes du porteur vers d’autres personnes. Ils empêchent au porteur du virus de diffuser de particules virales quand il parle ou quand il tousse, mais aussi à celui qui n’a pas le virus de se protéger. Du coup, ils limitent la contamination du coronavirus, et sont fabriqués en respectant la norme NF EN 14683.

Par ailleurs, les masques chirurgicaux ne sont pas réutilisables, ils sont à usage unique. Toutefois, ils offrent un port confortable et sont très efficaces. Il est aussi bon de savoir que ces masques ne sont pas biodégradables et sont peu recyclés. En effet, ils mettent plusieurs années pour leur désagrégation.

Vous Pouvez Aussi Comme

A propos de l'Auteur: Nath

De mon vrai nom Nathalie, c'est moi qui parcours le web pour vous dénicher tous les meilleurs bons plans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *